Pas de suppressions d’alloc’ pour les absentéistes

Supprimer les alloc’ pour les familles d’élèves absentéistes ? Il y a plus d’un an, Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, a fait voter cette proposition très contestée par les professionnels. Depuis, seules 180 familles ont été privées des précieuses allocations. Preuve que l’Education Nationale en a bel et bien fini de la carotte et du bâton ?

« Depuis janvier 2011, il y a eu 180 suspensions d’allocations familiales. » Martin, un professionnel rattaché à l’Inspection d’académie de Toulouse, dresse le bilan. Les institutions, ministère de l’Éducation Nationale en tête, refusent de confirmer ce chiffre. Pourtant, au bureau d’Eric Ciotti, le député des Alpes-Maritimes qui a proposé la suppression des allocations familiales pour les élèves absentéistes, on estime que « ce chiffre est plus que probable ».

En 2011, plus de 340 000 élèves sont absentéistes selon le ministère de l’Éducation Nationale. Il y a absentéisme « en cas d’absences non justifiées d’un élève pendant 4 demi-journées et plus en 1 mois » d’après les textes. Pourtant entre janvier et mai, seules 165 familles ont été privées momentanément de leurs allocations familiales. Pire, dans les Alpes-Maritimes, la Caf n’a “à ce jour, pas pris ce type de disposition” selon Emmanuelle Lucas responsable de la communication.

Mais derrière la guerre des chiffres, il y a les difficultés de terrain. « La question de l’absentéisme n’est pas dramatique. Dans les établissements, on essaye de s’arranger avec les parents et la communauté éducative…Sans forcément passer par la répression » décrit Martin.

Bref. Plus d’un an après la mise en place de la « loi Ciotti » sur la lutte contre l’absentéisme scolaire, les professionnels font le point. Dans leur coin. Entre mesure choc et véritable outils contre le décrochage scolaire, la suppression des allocations familiales dérange toujours la communauté scolaire.

Ne pas aggraver la situation

La loi Ciotti a été apprivoisée par la communauté scolaire. « Nous ne l’avons jamais appliqué mais parfois elle peut-être utile pour faire peur aux familles » explique un proviseur de collège dans l’académie de Toulouse.

Toujours cette image de l’école qui « tape sur les doigts » des mauvais éléments… D’autant plus erronée que les familles récupèrent par rétroaction l’intégralité des allocations dès que leur enfant retourne à l’école.

Du côté des syndicats enseignants et des associations de parents d’élèves, on réprouve « l’esprit » de la loi. « Seules deux familles ont perdu leurs allocs dans l’académie » selon Martin. La Fcpe 31, quant à elle, garde « toute confiance en la communauté éducative pour ne pas aggraver des situations parfois délicates ».

Pauline Amiel

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pas de suppressions d’alloc’ pour les absentéistes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s