La Dame en Noir… pas si dark

Au ciné cette semaine, y a des tonnes de trucs, on est d’accord. Entre les biopic et le retour du noir et blanc, les chefs cuistots et le fameux Hunger Games, c’est sur le come-back d’Harry Potter, rouflaquettes et regard sombre, que l’attention se porte. Pourtant, s’il y en a au moins un qui ne vaut le déplacement, c’est bien La Dame en Noir.

Pourquoi, à la base, aller voir la Dame en Noir ? Pour des tonnes de bonnes raisons. D’une il est noté 3,5 étoiles sur Allociné, et « ça, Monsieur, c’est une référence »…Pour une fois qu’un film d’épouvante-horreur-thriller-drame ne passe pas direct pour un gros navet, ça donne envie de laisser sa chance au produit.

De deux, parce que c’est quand même Harry Potter et qu’on peut légitimement se dire qu’avec la notoriété qu’il a, le type, ben, il n’a pas choisit n’importe quel film pour son grand retour au ciné. D’ailleurs, mention spéciale pour Daniel Radcliffe qui est convainquant. Si, si, dès les premières scènes du crime, dans un Londres dégueu’ version fin du XIXème, il joue très bien le veuf éploré. Loin de lui les baguettes magiques et les « Avada Kedavra« … Ce temps est révolu. Il prouve aujourd’hui qu’il peut, à l’image d’Emma Watson, se détacher du personnage de sa jeunesse. Même s’il n’est pas encore au point au niveau du choix des scénarios.

La bonne vieille mère-psycho-à-qui-on-a-pris-son-enfant

De trois, les histoires de maison hantée, c’est toujours cool. D’autant plus que dans ce genre, il y a vraiment des films balèzes. Amityville, 13 fantômes et autre The Grudge sont quand même des références. La Dame en noir prend le risque de se confronter à ces best sellers du film d’horreur.

Bref, des raisons pour le voir, y en a des tonnes. Et la Dame en Noir n’est pas franchement pourri. Les apparitions des fantômes – si, si, y en a plusieurs -, la Maison du Marais et des gosses qui meurent en buvant de la javel ou en se jetant par la fenêtre… Y a de l’idée et le suspens prend bien. Le spectateur flippe sur son fauteuil et s’étoufferait presque avec son pop-corn.

Seulement, on sort du film avec un goût d’inachevé. La fin n’est pas bonne, l’histoire est mal ficelée, et l’angoisse ne monte pas à son paroxysme… Pour les fanas du genre, c’est pas le top. Il ne restera définitivement pas dans les annales.  Après, dans une soirée film d’horreur… Pourquoi pas. S’il ne reste que ça au DVD store …

Pauline Amiel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s