Ruptures. Episode 15 de votre série spéciale Martine

Qui n’a jamais passé deux heures au téléphone à réconforter une amie ? Qui n’a jamais préparé des litres de chocolat chaud et entassé des mouchoirs sales dans la poubelle ? Qui n’a jamais dit « les hommes, taçon, c’est tous des salauds » ? Rassurez-vous, je n’ai pas été douloureusement larguée : on ne largue JAMAIS une Martine. Mais franchement, j’ai quelques petites histoires de rupture plutôt savoureuses. C’est l’heure de vider son sac. Alors, pour venger toutes nos copines abandonnées, Top Ten des meilleures ruptures.

Bonne année bien sur !

Qui a dit que les amours adolescentes étaient les meilleures ? Elles sont aussi parfois les plus sévères, voire les plus humiliantes. Pour Anna, le keum de ses 15 ans ne lui a pas franchement laissé de bons souvenirs ! Et autant vous dire que l’année 2006 a plutôt mal commencé.

Soir du nouvel an.  Anna est avec Julien « qu’elle aime plus que tout puisqu’elle a 15 ans » dixit herself, depuis genre 2 mois. Il l’a invité à passer la soirée du nouvel an avec lui … Et ses parents. C’est pas méga sexy comme nouvel an mais elle se dit que c’est toujours mieux que de rester avec ses « vieux ».

Au programme ? Patinage et puis resto. Au final, plutôt cool. Anna a mis sa plus belle robe, ses blus beaux souliers et son plus beau maquillage. Pimpante, elle papote, sourit… La jeune fille au poil, quoi. Seul hic, c’est qu’à chaque fois qu’elle essaye de prendre la main de Julien, il s’esquive. Si elle veut l’embrasser, il se détourne. Et, – elle est impayable celle-là – son prétexte, c’est « qu’il a mal aux doigts ».

Elle trouve ça suspect mais ne tilte pas. Puis elle se rend compte que les parents sont aussi distants avec elle. Genre, ils ne la regardent pas franchement dans les yeux, ou bien ils l’épient en coin quand elle machouille innocemment.

5, 4, 3, 2, 1… Ouaiiiiiiiii

N’y tenant plus, ne supportant plus la tension dans l’air, elle prend les choses en main. A sa façon, c’est à dire en n’y mettant pas les formes du tout. « Julien, tu m’accompagnes fumer une clope. Et pas de mais. »

Donc, 20 secondes plus tard, le Julien se retrouve en chemise – il a pas eu le temps de prendre son manteau – dehors, un 31 décembre à 23h52. Et là, on sait toujours pas ce qui lui passe par là tête mais il commence à sortir à cette pauvre Anna LA grande tirade classique. A base de «  Oui je me sens pas bien, je pense qu’on devrait rester amis » et de « t’es une chouette fille mais je te mérite pas ».

Et, pompom de la pomponette, il lui explique que ses parents sont au courant et que c’est pour ça qu’ils sont venus au resto. NORMAL. Finalement, minuit arrive, le resto entier se lève pour se souhaiter la bonne année. Entre les rires et les embrassades, Julien se tourne vers Anna et lui dit  » bon je te fais quand meme un bisou, c’est la nouvelle année quoi ».

Anna reste toujours persuadée que touuuuuut le restaurant était au courant qu’elle avait été larguée… Et qu’elle était la dernière à le savoir. Mais, il parait que les derniers seront les premiers. Perd pas espoir, Anna.

Martine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s