La petite phrase politique de la semaine… Episode 2

Les « cass’toi pov’ con » ou « bravitude » mettent un peu de piment dans la vie politique française. Par temps de crise et de morosité, les bons mots et autres petites phrases amusent les foules. Jusqu’à ce que cela tourne carrément au dérapage… On se rappelle du « quand y en a un, ça va » de Brice Hortefeux ou autres « le bruit et l’odeur » de Jacques Chirac. En période électorale, les commentateurs ne laissent rien passer aux hommes politiques. Pour vous, Martine vous propose sa sélection des perles de la semaine. Entre fou-rire et crise de rage.

Ah ça, on en bouffe du halal ! 

Halal or not halal ? / DR

La petite phrase de la semaine, c’est incontestablement celle de Claude Guéant. Avec son « des étrangers rendent obligatoire la nourriture halal« , le ministre de l’intérieur envahit les médias. Du halal à la cantine ? Quel scandale. De là à ce que le ministre fasse une grève de la faim, il n’y a qu’un pas.

D’où vient cette peur de l’invasion du FAUX GRAND MECHANT halal ? D’une proposition de François Hollande. Celle de donner aux étrangers installés en France le droit de vote pour les élections locales. Selon Claude Guéant, « accepter le vote des étrangers, c’est la porte ouverte au communautarisme. Nous ne voulons pas que des conseillers municipaux étrangers rendent obligatoire la nourriture halal dans les repas des cantines. »

Le PS contre-attaque

Bien sûr, c’est la première chose à laquelle on pense quand au vote des étrangers… En tout cas, la sentence du ministre a déclenché une pluie de protestations. En tête, le chevalier blanc de la campagne, François Bayrou. En GRAND philosophe, il déplore la manie du ministre de « faire flamber la détestation des uns contre la détestation des autres [qui] est un manque de responsabilité. »

La palme de l’humour noir revient alors à Manuel Valls, du PS. Sur twitter, il lance  « Guéant dépasse les bornes sur les étrangers, l’Islam, l’insécurité ou la Corrèze. » Une fois de plus, la meilleure répartie revient au très-regretté Olivier Besançenot qui lance  « Claude Guéant est en train de lire un prompteur écrit par Marine Le Pen » en direct à la radio.

Y a le pays de Candi et le #mondedeGuéant

Après les nuages roses et les rivières en grenadine, il y a Twitter. Evidemment, sur les réseaux sociaux, les internautes se sont appropriés la petite phrase de Claude Guéant. « Si les mexicains ont les droit de vote, il y aura de la tequila à la cantine » ou encore « Accorder le droit de vote aux Auvergnats c’est remplacer les tripoux par le couscous dans nos cantines« se partagent la palme.

A grand coup de 40 tweets toutes les 5 minutes, le hashtag #leMondeselonGuéant fait fureur. Dans la série des petites phrases lancées-dans-la-campagne-pour-voir-si-ça-passe, c’est celle de Claude Guéant qui est winner cette semaine.

Pauline Amiel

Publicités

Une réflexion au sujet de « La petite phrase politique de la semaine… Episode 2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s