« Habillés pour la présidentielle » EPISODE 14

NATHALIE ARTHAUD FAIT LA REVOLUTION DU LOOK

« Viva la révolution » ! La candidate à Lutte Ouvrière veut pousser le peuple à se révolter contre le système. Interdire les licenciements et la fin du cumul des mandats. L’insurrection est imminente selon Nathalie Arthaud. Pour l’endiguer, la Trotskyste enfile cette année « les habits de candidate à la présidence ». Mais est-elle également le Che de la mode ?

« Les lanternes rouges » de la gauche, « les petits Poucet de la présidentielle ». Les surnoms ne manquent pas pour qualifier Philippe Poutou et la candidate de Lutte Ouvrière. En effet, c’est la première campagne de Nathalie Arthaud. Malgré son innocence en stratégie de communication, la professeure d’économie-gestion ne se laisse pas faire. Mi sosie d’Arlette et mi new génération de communiste, elle s’impose comme un vent de fraîcheur dans les rangs de gauche.

" Toujours le poing levé"

Ma différence à moi …

Celle qui souhaite parler différemment de politique se différencie dans son style vestimentaire. Au bûcher le dicktat de la mode ! Aux oubliettes les codes des politiques ! A 42 ans, Nathalie est avant tout une femme, une professeure et une militante. Et dans les manifestations, le slogan est le même qu’au célèbre fast food : « venez comme vous êtes ».

Du bleu canard, un choix... ENGAGE

Nathalie, elle ne calcule pas sa tenue en terme de symbolisme. Alors, elle ne met pas de bleu marine pour être en accord avec l’austérité ambiante. Ou de rouge pour marquer son ancrage politique. Ni même de tailleur pour afficher son sérieux. C’est le poing levé et bariolée de couleurs qu’elle se présente. Tantôt sa veste est framboise. Tantôt bleu canard, vert kaki ou rouge passion. Un réel anarchisme mode.

La prof’

« Du calme les enfants ». Et oui, Nathalie n’est pas candidate à temps plein. Elle doit jongler entre sa campagne et son travail de professeure dans un lycée. Alors, elle garde le même look dans sa classe que sur les plateaux télé. Et mon petit doigt me dit que le combo col en V-chemise est inspiré des bancs de l’école. Très sérieux, sans être prétentieux. Mais d’un banal Nathalie, à mourir d’ennui…

Quelle bonne élève !

D’autre fois, elle ose carrément son look de femme. Car elle a une vie Nathalie et des fringues qu’elle choisit elle même. Et oui, je sous-entend qu’elle n’a pas de styliste personnel. Une révolutionnaire je vous ai dit !  Alors, elle pose pour les journalistes en jean, veste en cuir décontractée, foulard coloré. Un look qui dénote avec celui des « gros » candidats, tirés à quatre épingles. Elle est là la force des « petits candidats ». Le naturel prime. Et finalement, c’est normal. Ils font vraiment parti de ceux que l’on nomme le «  peuple ».

Une militante PRESQUE comme les autres

Mini Arlette

Arlette Laguiller, c’est son idole. Sa mère spirituelle. Son mentor. Et selon nombre d’expert coiffeur, c’est également une inspiration capillaire. Cette coiffure incertaine, ce cheveux brun un peu fougueux…. Presque la même. Pourtant, cette femme de 40 ans essaie de s’émanciper de cette base capillaire. Elle a ainsi délaissé sa coupe informe, d’un plat monotone pour une coupe structurée courte. Inspirée de Diam’s ou de Pink ? Qui sait…

Arlette et son mini-moi ?

Certains évoquent également des similitudes avec le « no-look » d’Arlette Laguiller. Mais non, Nathalie se distingue. Son habit politico-identifiable ? Le foulard. Un peu bobo, jamais assorti au reste. Mais on l’aime bien. C’est celui qui passe-bien-dans-les-manifs. Car, la présidente de Lutte Ouvrière est une femme de terrain. Elle est dans les manifestations, les grèves. Bref, elle est sur les plans.

« Sympa, mais pas extra »

Loin d’être superficielle, Nathalie s’affiche dans un look décontracté. Ainsi, elle apparaît comme une candidat dynamique et souriante. La prof sympa en somme. Toutefois, celle qui miroite un nouveau mai 68 va devoir faire des efforts. Elle souffre d’un déficit de notoriété. Avec 1% d’intentions de vote, elle n’affole pas le radar fashion. Alors un conseil : calme les tons Nathalie et tente les basiques. Même si ce n’est pas en tailleur qu’on fait la révolution.

Sandra Cazenave

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Habillés pour la présidentielle » EPISODE 14 »

  1. Ping : La petite phrase politique de la semaine. Episode 3 | le journal de martine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s