Les restos du coeur, une association 2.0

Qui a dit que les associations étaient « old school » ? Les restos du cœurs dépoussièrent cette image archaïque. Et s’offrent une compagne 2.0 en ce début d’année.

2012 signe le renouveau. Peut-être présidentiel. Mais pour une fois, laissons les politiques à leurs discussions de sourd. Cette semaine, ce sont les associations qui mènent la danse. Et notamment les restos du coeur, le bébé de Coluche.

Malgré les efforts de communication faits ces dernières années, les restos n’ont pas acquis une image reluisante auprès des jeunes. Ces derniers préfèrent toujours « matter » Top Chef que le prime des Enfoirés. Et non, désolée, les enfoirés ne sont pas hype. Mais ouf ! La campagne 2012 offre un souffle de fraicheur et de geekitude.

WEB-MOBILISATION

Le principe est simple. Une action sur internet, que ce soit un billet sur un blog (oui, les Martines sont solidaires), un dessin ou un clic (tweet ou partage facebook), équivaux à un ou plusieurs repas. Donner n’a jamais été aussi facile.

Cette campagne est réalisée en collaboration avec Danone et Carrefour. En effet, ce sont eux qui offrent les repas au restos du cœur. Cette web-mobilisation a lieu du 20 février au 26 mars 2012.

Un succès 2.0

Et les générations Y et Z se sont mobilisées, tels des soixante-huitards. Le site répertorie 50 000 partages sur Facebook en moins de vingt-quatre heures. Plus que cela, la campagne fait le buzz sur Twitter et détrône le profil hyper médiatisé de Nicolas Sarkozy. #Restos2012  est le second hashtag le plus référencé sur Twitter ce matin. En quelques heures hier, le seuil des 1 000 tweets a été franchi.

Un élan de solidarité qui n’a pas échappé aux partenaires de l’opération. Ainsi, « au lieu de 1 000, ce seront 10 000 repas que vont offrir Danone et Carrefour grâce à votre mobilisation sur Twitter ». Et à la place des 25 000 prévus,ce sont 35 000 repas qui seront perçus, grâce aux blogs .
Alors, pour une fois, ne culpabilisez pas et foncez sur les réseaux sociaux. Ils sont devenus des lieux bien vus, où fleurissent les actes de générosité.

Sandra Cazenave

Publicités