Votez… Pour vous !

Aussi fou que cela puisse paraître, il y a des gens qui ne sont pas intéressés par la politique ! Si, si, je vous jure, ça peut. Même pendant une année de présidentielles ! Alors, votre Martine, philanthrope et grand seigneur, a LA solution pour les politicophobes : allier fun et élections.

On avait déjà vu ça en 2007. Les éditeurs de contenus web et de jeux regorgent d’imagination pour funniser l’élection. Aujourd’hui, les Pacman présidentiables et autre La Bonne Paye de l’Élysée permettent de s’amuser tout en comprenant (ou pas) les programmes des concurrents au pouvoir suprême. Petit medley des meilleures trouvailles.

Le plus stupide

Le fameux Pacman. C’est bête, mais qu’est-ce que c’est reposant. Dans un petit labyrinthe tout dégueulasse, votre candidat doit manger toutes les pommes et écraser – le plus possible – ses concurrents. Ça n’a d’intérêt que 10 minutes, mais quelles 10 minutes ! Bon, le moins, c’est que les concepteurs du jeu soient bloqués en 2007. Mais ça nous permet de nous rappeler qui est Arlette Laguiller!

Et en musique de fond ? La Marseillaise version hélium, bien sur !

Mix de Mille bornes et de Uno

Pour les fans de tradition (même s’ils ne votent pas forcément Nihous), il y a le Jeu des élections. C’est tranquille. On choisit son candidat et avec des cartes à pièges, des défis à relever… Selon l’éditeur : « Phase 1 : lancez votre campagne électorale et imposez-vous comme favori. Phase 2 : jouez de ruse et qualifiez-vous pour le 2e tour de scrutin. Phase 3 : éliminez votre principal concurrent. Et vous serez proclamé(e) président(e) de la République. » Traditionnel, on vous dit.

Le plus populaire

Ce sont les éditions Marabout qui ont lancé ce jeu de plateau qui fait fureur au coin du feu. Elisez-moi est simple. Chaque joueur incarne un candidat qui veut devenir président. Il doit alors jouer sur les sondages, élaborer sa campagne et ses propositions, gagner des points et accéder aux plateaux de télévision.

Tous devront répondre au Présiquiz, un QCM qui permettra de déterminer leurs compétences et leurs connaissances.
Au final, fight au sommet : le second tour des élections, au terme duquel sera élu le nouveau Président de la République. Jeux d’alliances, triangulaires stratégiques, coup bas politiques et petites phrases seront au rendez-vous dans ce jeu 100 % démocratique !

Version geek

Pour tous ceux qui ne sont branchés ni  politique ni jeux de société, il y a LE jeu vidéo. Le 24 février sort Élections 2012. Inspiré de la réalité, ce jeu de stratégie politique permet au gamer d’incarner son candidat. Alors, 3 modes de jeu au choix :

  • Réaliste : budgets de campagne des candidats et intentions de vote conformes à la réalité.
  •  Strict : mode qui impose de maintenir le déficit budgétaire de son programme à 3% du PIB, conformément aux critères de convergence de l’Union Européenne.
  •  Égalitaire : tous les candidats démarrent avec le même budget de campagne et les mêmes intentions de vote.

Ensuite, c’est débat, télé, interview, meeting, lancement de fausses rumeurs et petites phrases. Franchement, ça fait rêver.

Bref, plus personne n’a aucune raison de ne pas s’intéresser – ou Sacrilèèèège, de ne pas voter ! – aux présidentielles de 2012. Et ça renforce l’idée populaire qu’en vrai, la politique, ce n’est qu’un jeu.

Pauline Amiel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s