« Habillés pour la présidentielle » EPISODE 12

NICOLAS, RINGARD A SOUHAIT

Je ressemble à tous les cadres qui ont une maison à la campagne. Je pratique de manière outrancière le petit pull sur les épaules. Je suis quasiment sûr d’avoir les 500 signatures de maire. Je suis, je suis ? Nicolas Dupont Aignan, le président de Debout La République. Alors est ce que le look vieux bourgeois coincé est toujours IN ?

Nicolas, c’est ce que l’on appelle un « richard » dans le jargon. Un peu coincé, faussement beau gosse et très embourgeoisé. En somme, il est plutôt gnan-gnan notre Nicolas. Il manie à la pelle le pull sur les épaules, très « Jean-Charles ». Et peu populiste. Mais qui est vraiment cet homme ?

Old school

C'est la veste COUPABLE d'horreur

Certains qualifieront Nicolas Dupont Aignan de classique. Mais le mot « vieux jeu » semble plus approprié. On le voit parfois affublé d’une veste en velours bleu marine. Oui, oui. Une pièce qui fait grincé les dents. Horreur ! O damnation ! Quoi de pire qu’un bourgeois de mauvais goût ?

Même sur ses costumes, il met son petit pull....

Et si Nicolas écoutait les bons conseils de Jacques Attali, « la rue fera alors (…) exploser bien des codes, en particulier dans le domaine si conservateur du vêtement masculin. » Ce serait nouveau de le voir suivre les codes vestimentaires du street style, à base de casquette, baggy et chemise à carreaux.  Un renouveau du look présidentiel… Mais arrêtons les digressions. Nicolas reste sur les codes vestimentaires de l’habitant de Neuilly. On serait presque nostalgique du style chasseur de Frédéric Nihous.

Tu veux ou tu veux pas ?

Il rigole pas avec ses lunettes !

L’homme est hésitant. Pas sûr qu’il soit très confiant dans ses mocassins. Tantôt, il arbore fièrement ses fines lunettes. Tantôt, il préfère un look plus frais sans ses montures. Toutefois, il hésite moins dans ses choix capillaires. Il suit le style démocratique : les cheveux courts. Autrefois bruns et aujourd’hui poivre et sel, il les coiffe toujours sur le côté. Sans oublier la « Nico touch » : LA mèche. De quoi lui donner un air de notre vieil oncle. Encore une fois, trop BCBG.

Quelle belle mèche !

Des costumes mal taillés

Celui qui veut sortir de l’euro n’a pas fière allure. Ou du moins pas celle que l’on attend d’un chef d’État. Et pourtant, il en porte des costumes. Mais c’est la coupe du costume qui crée l’élégance d’un homme. Alors, quand son pantalon et sa veste sont trop grands pour son gabarit : c’est la déception. A coté d’Edouard Balladur, Nicolas fait pâle figure. Sans compter que la palette des couleurs qu’il utilise est des plus pauvres. Bleu, gris, noir… Rien de neuf pour se distinguer à l’Élysée.

Nicolas (à gauche de la photo) fait pâle figure à côté d'Edouard

Nicolas, c’est l’exemple parfait du gendre qui a mal vieilli. Il a conservé la mèche sur le coté, la petite chemise… et tous les éléments casual. Mais pour faire parti du « monde des grands » il va falloir en faire plus Nicolas. Surtout que le public ne semble pas cautionner sa garde robe. Pour l’instant le candidat requiert 1 % des intentions de vote. Même si le peu n’est pas nécessairement l’ennemi du beau, le ringard l’est.

Sandra Cazenave

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s