Ruptures. Episode 10 de votre série spéciale Martine

Qui n’a jamais passé deux heures au téléphone à réconforter une amie ? Qui n’a jamais préparé des litres de chocolat chaud et entassé des mouchoirs sales dans la poubelle ? Qui n’a jamais dit « les hommes, taçon, c’est tous des salauds » ? Rassurez-vous, je n’ai pas été douloureusement larguée : on ne largue JAMAIS une Martine. Mais franchement, j’ai quelques petites histoires de rupture plutôt savoureuses. C’est l’heure de vider son sac. Alors, pour venger toutes nos copines abandonnées, Top Ten des meilleures ruptures.

Trop d’boulot

Sexy Serveur à vot'service, Madame. / CB

Entre vous et moi, y a quand même des gens qui attirent les histoires chelous. Ben ma copine Florence, c’est quelqu’un qui attire les gens chelous. Et particulièrement les gars. Pendant les prochains épisodes, je vais cracher mon venin sur tous les mecs bizarres qu’elle a croisé. En commençant par Julien, bien sur.

Florence est un fille IN, jusqu’au bout des ongles à strass. Le lundi soir, avec ses copines, pas question de se planter devant Top chef. Du coup, elles vont dans ce nouveau resto trop-à-la-mode-dont-tout-le-monde-parle. Pia pia pia, pia pia pia. Quand elle ressort enfin la tête de ses pasta al arrabiata et de ses commérages, elle remarque ENFIN que le beau serveur du fond à gauche la mate allègrement depuis une heure.

Là, c’est le branle-bas de combat avec ses copines. « Alors je fais semblant d’aller aux toilettes puis tu l’appelles et tu lui donnes mon numéro. » Pas le temps de peaufiner la stratégie, elles en sont déjà au dessert. Plan exécuté. Elle paye et sort fissa du resto.

Du kiss et d’la mousse

Quelques jours plus tard, Florence au téléphone : « non mais c’est gé-nial. Il est trop sym-pa. » Parce que Oui. Oui, Julien le serveur sexy l’a rappelé. Et mieux que ça, Madame, il l’a invité au resto. Puis à boire un verre. Puis à prendre un bain… L’idylle dure.

Le grand kif de Julien et Florence, c’est le bain mousse d’ailleurs . Comme elle dit : « Je comprends pas, ma mère croit que quelqu’un s’est branché sur mon compteur d’eau! » Et vas-y que ça fait des bulles dans la baignoire puis des petits « plateaux télé » en peignoir chonchon. Le rêve.

Sauf que, évidemment, ça ne peut pas durer. Donc un soir, voyant l’eau du bain refroidir, Florence, appelle son cher et tendre. Merde, alors, il bosse. Ni une ni deux, elle va lui faire une surprise. Arrivée au resto, elle voit un de ses collègues : « Ah non, j’crois pas non. Julien, il bosse pas ce soir. » Voilà, voilà.

Mais ce qui est cool avec les filles qui attirent les cassos, c’est qu’à force, elles savent y faire. Donc, ma Florence, elle se démonte pas. Driing. Driing.

– Allo Julien, t’es où ?

– Ben, au boulot.

– Ah non, j’crois pas non. Parce qu’à ton boulot, moi, j’y suis là.

Et là il s’est lancé dans une excuse-à-deux-balles-digne-d’un-enfant-de-quatre-ans comme quoi son collègue du boulot lui aurait, je cite, « fait une blague » en lui faisant croire qu’il bossait alors que c’était pas vrai. Puis en revenant chez lui, il « allait appeler, j’te jure » sauf que sa meilleure amie allait pas bien alors il est allé la réconforter. Ok, salut.

Apparemment, Sexy serveur avait encore frappé. Depuis, deux fois par mois, Florence appelle dans ce resto pour réserver des tables pour des mariages, des baptêmes, des bar mitzvahs. Pour 10, pour 30, pour 50… La vengeance est un plat qui se mange froid.

Martine

Publicités

Une réflexion au sujet de « Ruptures. Episode 10 de votre série spéciale Martine »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s