Ruptures. Episode 7 de votre série spéciale Martine

Qui n’a jamais passé deux heures au téléphone à réconforter une amie ? Qui n’a jamais préparé des litres de chocolat chaud et entassé des mouchoirs sales dans la poubelle ? Qui n’a jamais dit « les hommes, taçon, c’est tous des salauds » ? Rassurez-vous, je n’ai pas été douloureusement larguée : on ne largue JAMAIS une Martine. Mais franchement, j’ai quelques petites histoires de rupture plutôt savoureuses. C’est l’heure de vider son sac. Alors, pour venger toutes nos copines abandonnées, Top Ten des meilleures ruptures.

Le Julien de Noël

Face à la demande ahurissante de nos lecteurs (si, si), il FAUT que je vous parle de la rupture préférée des filles. Celle qui fait vraiment passer le gars pour un salaud. Le largage méprisable, quoi : La rupture par sms. Et oui. Même dans ce genre-là, mes copines ont vécu des histoires folles. Et variées.

La cloche sonnera trois fois... / picasa, Nejla Boukris

Déjà, ça partait mal cette histoire, si vous voulez mon avis. Elle, Charlotte, elle avait des vues sur Julien depuis quelques temps. Un soir, elle saisit l’occasion parfaite : durant une soirée entre ami, le moment en tête-à-tête, sous le ciel étoilé, dans un jardin à la campagne. Bref, il l’a remballe direct d’un fracassant : « tu n’es mon style ni physiquement ni mentalement. » Tout est dit.

Et, personne ne sait pourquoi, un jour, ou plutôt une autre soirée, le Julien embrasse langoureusement notre Charlotte. (Quand on vous dit qu’il y a des désaxés.) Donc, mine de rien, un an passe. Evidemment, Charlotte, super amoureuse, s’investit à donf dans la relation. Evidemment aussi, Julien, aussi vif qu’une huître ouverte depuis trois jours, se laisse porter tel le mollusque qu’il est.

« J’sais pas »

Attention. Personne ne dit qu’il n’était pas amoureux et tout. Il est passé par toutes les phases cruciales :  la première fois romantique, la rencontre avec la maman et tout. Taçon, c’est pas compliqué, il suffisait de lui mettre sa laisse, de l’amener promener de temps en temps et il était satisfait.

Sauf qu’une huître pas fraiche, ça peut être surprenant. Un beau matin, Charlotte se réveille, mate son portable et là…

Un sms du Julien qui explique tout benoîtement qu’il « sait pas où il en est ». Et qu’il la quitte. C’est moche. Notre cher Julien le lâche avait quand même pris la précaution d’envoyer le texto à 2 heures du mat’, un lundi soir. J’adoreee.

Jingle bells

Soyons bien claires, on le sait tous, c’est pas parce qu’on s’est lamentablement fait planté par sms qu’on est plus amoureux. Ça marche pas comme ça. Ainsi, donc, un mois plus tard, le 25 décembre précisemment, qui-c’est-qui-sonne-à-la-porte ? LE Julien de Noêl…

En implorant le pardon et en faisant appel à la grâce divine de ce jour saint, l’huître se fait finalement reprendre aimablement par Charlotte. « Après tout, tout le monde peut se tromper. » C’est ça ouai.

Et là, vous le voyez venir à 3000… Mais oui, mais c’est bien sur…. Six mois plus tard, précisément deux jours avant les exams de Charlotte, qui-c’est-qui-envoit-un-sms-à-2-heures-du-mat’ ? Le Julien de Noël !  Cette fois à base de : « j’sais pas, s’est plus possible, on est plus sur la même longueur d’onde ».

C’est toujours pas fini !

Ce qui est encore plus fou, c’est que le 25 décembre suivant, « Ding Dong », Julien la Cloche de Noël sonne à nouveau à la porte de notre Charlotte. Si si, je vous jure, c’est du vécu!! Et c’est reparti pour la grâce divine et les supplications. Et le pardon.

Sans mentir, en tout, le Julien de Noël a frappé à trois reprises. Et malgré les nombreuses psychothérapies, à chaque 25 décembre, Charlotte reste bien cachée au fond de son lit, et éteint son portable pour ne pas recevoir le sms maudit… du Julien de Noël.

Martine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s