Nos mémoires secrètes

Expliquer sa manière d’être, ses choix, ses goûts à travers son histoire familiale c’est une science. En tout cas, c’est ce que la psychogénéalogie essaie de décoder. Les événements, traumatismes, secrets, conflits vécus par une famille conditionneraient les troubles psychologiques, les maladies, et les comportements inexplicables de ses descendants.

Les secrets de famille, les non-dits, les répétitions familiales agréables ou tragiques, le niveau d’études, le niveau économique, ne seraient pas le fait de l’individu mais une sorte de fatalité familiale.

D’une manière générale, qui n’a jamais entendu dire de lui « c’est fou, tu dessines aussi bien que ta grand-mère » ou encore « il adore la géographie, ça lui vient de son grand-père ». Les exemples se déclinent à l’infini. Du pire au plus anodin, la psychogénéalogie dissèque nos aspirations, nos choix et parvient à une seule et même conclusion : on est ce que nos aïeux ont été.

Le Pr Anne Ancelin-Schützenberger la "mère" de la psychogénéalogie.

Variations sur le même thème

Une fatalité ? Un triste constat auquel on peut difficilement échapper à en croire le Pr Anne Ancelin Schützenberger, psychanalyste retraitée de l’université de Nice. Elle élabore dans les années 70 le concept du syndrome d’anniversaire, supposant que les individus sont la résultante de leur histoire familiale sur plusieurs générations.

Sa théorie décrite dans Aïe, mes Aïeux part d’une constatation simple : « nous continuons à payer les dettes du passé, une « loyauté familiale » nous pousse à répéter, que nous le voulions ou non, une situation traumatique, une mort injuste, une exclusion survenue chez nos ancêtres ». Elle affirme que les individus sont dans une boucle de répétition des évènements dont seule l’analyse des arbres généalogiques permettrait de comprendre les agissement et d’en sortir. Elle a publié avec Ghislain Devroede Ces enfants malades de leurs parents. Selon elle, pour se comprendre parfaitement, il faut étudier quatre générations.

Aïe mes Aïeux est un best-seller réedité pour la 15e fois en 2005

Je ne te l’ai jamais dis mais…

La transmission inter-générationelle est la plupart du temps consciente, simple et claire. Elle prend la forme de confidences d’une mère à son enfant, d’une grand- mère à son petit fils, d’une tante à sa nièce etc… La transmission de l’histoire familiale est le ciment de la plupart des familles, le sujet de conversation favori des repas de Noël interminables chez la grande tante. Parfois cette transmission est inconsciente, déformée, cachée. Elle est un secret, un non-dit qui plane sur les consciences comme un couperet. Voilà le type de confidences qui peut surgir à la suite d’un choc, d’un drame, d’un deuil. « Mais tu sais ton grand-père m’a raconté que lui aussi un jour… »

La famille choisit souvent de garder le secret sur des événements tragiques ou difficiles: « C’est pour ton bien« . Le secret de la 1ère génération est su mais tu par la 2e génération qu’il met mal à l’aise. Il est comme enfoui dans une crypte. Le Pr Ancelin-Schützenberger a constaté au terme d’années de recherche que le secret se manifeste ou se répète à la 3e génération. C’est un cycle.

Heureusement pour tous ceux qui ont des antécédents familiaux difficiles aucune science n’est exacte. Chaque individu jusqu’à preuve du contraire dispose de son libre-arbitre.

Ophélie Grosshans

Pour orienter ses recherches généalogiques: consultez les chambres de notaires, les associations départementales de généalogie, les associations de défense des enfants nés sous X.

Sur internet :

SGA-mémoire des hommes, met à la disposition du public des bases de données collectée grâce à la numérisation et à l’indexation de fiches biographiques de combattants et morts pour la France depuis la Première Guerre Mondiale, conservées par le Ministère de la Défense.

FamilySearch un des plus grand site de recherche généalogique au monde.

GeneaNet et beaucoup d’autres…


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s