La génération Z à la conquête du monde

Petit(e), on s’imaginait déjà médecin à l’instar de Douglas Ross dans Urgence ou en avocate fofole comme Ally Mc Beal. Réaliste, on a tenté de trouver un métier stable et « rentable ». Une idée révolue selon la génération Z !

Qui est cette génération Z  ? Ils sont appelés les « Emos » dans le marketing ou les « Echo-Boomers » par les sociologues. Comprenant les enfants nés après 1995, la génération Z n’a rien à voir avec celle de ses parents (les X ou les Y). Ils disent adieu aux vies bien rangées avec le job à responsabilité, la grande maison à la campagne, les trois enfants et le labrador. Game over le schéma familial.

Obtenir un diplôme ne leur suffit pas. Ils veulent plus, et plus tôt. Ils développent alors leurs passions de manière rentable, comme la jeune Tavi Gevinson, devenue une reine de la blogosphère mode. Après des débuts sur un blog amateur, où elle s’amusait à commenter des tenues, elle est aujourd’hui l’invitée star de tous les défilés et fait la Une des plus grands magazines féminins. Le tout à seulement 15 ans, âge auquel les générations précédentes ne pensaient qu’aux boums !

TWEETER POUR REGNER

Les spécialistes parlent de « génération précoce ». Leurs armes pour se démarquer? Le portable, les réseaux sociaux et le web. Cette génération n’a plus besoin d’un copilote pour lire les cartes, ils ont leur GPS. Plus besoin d’aller chercher le journal, ils reçoivent le flux RSS des médias internet. Ainsi, ils gèrent le web et leur image bien mieux que nous. Jamais leurs amis ne trouveront les vestiges de soirée trop arrosées sur leur « wall » Facebook. Ils contrôlent tout, tel des mutants 3.0. Des faits dont ils sont conscients. Selon une étude Ipsos, 60% des adolescents (entre 10 et 17 ans) pensent qu’ils réussiront mieux que leurs paternels, et seulement la moitié pense que l’école sera à l’origine de cette réussite.
Surnommée la génération silencieuse par la « théorie américaine des générations » (oui, oui cela existe), ils font du vacarme dans la cour des grands. Les papy boomers n’ont qu’a bien se tenir. Ils dégustent aujourd’hui les plats de Greg Grossman, un chef de 15 ans ou utilisent le shampooing de Leanna Archer, une jeune PDG de 14 ans . Bref, la génération Z nous fait peur !

Greg Grossman, un ado derrière les fourneaux.

Sandra Cazenave

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s